Changement de perspectiveInstaller dans un autre monde

Le «Changement de perspective» a permis à deux installateurs sanitaires suisses de découvrir le quotidien de l’un de leurs confrères népalais pendant une dizaine de jours. Ils l’ont accompagné sur place pendant son travail et n’ont pas hésité à lui prêter main-forte sur le chantier. Ils ont en outre passé quelques nuits au domicile familial de leur hôte et ont ainsi pu s’imprégner de la culture de ce pays lointain.

CHANGEMENT DE PERSPECTIVES 2019

Christian Theiler ET Markus Herrli, InstallateurS DE L’ENTREPRISE BACHMANN LYSS AG, SE SONT RENDUS A KATMANDOU AFIN D’Y RENCONTRER LEURS confreres NEPALAIS.

Le 1er novembre, Christian Theiler et Markus Herrli, installateurs de l’entreprise Bachmann Lyss AG se sont rendus à Katmandou et ont vécu la vie quotidienne de leurs collègues de travail pendant 10 jours au Népal. Ils ont accompagné une consoeur et un confrère au travail et participé sur le chantier. Ils ont passé deux nuits chez leur hôte et ont bénéficié d’une immersion totale dans la culture étrangère.

Markus et Christian étaient les invités de Samjhana Kas Shrestha et Subash Tamang. Samijhana est une collègue femme, ce qui est encore plus rare au Népal qu’en Suisse. Les oncles de Samijhana sont tous «plombiers» et l’ont soutenue dans l’apprentissage de ce métier. Au cours de sa formation, elle a d’abord subi des moqueries raconte-t-elle, mais en prouvant ses capacités, elle a été rapidement acceptée par tous. Aujourd’hui, elle travaille comme installatrice sanitaire indépendante et instructrice dans un centre de formation.

Subash, chez qui Markus et Christian ont séjourné deux jours, est également installateur sanitaire. Cependant, il enseigne principalement à la jeune génération de sanitaires dans un centre de formation. Les deux Suisses ont été chaleureusement accueilli par la grande famille de Subash.

La visite d'un centre de formation du Helvetas Employment Fund a constitué un élément central. Avec le projet «Employment Fund», cofinancé par la DDC, Helvetas soutient des pauvres et des personnes défavorisées par des formations professionnelles pratiques. Cela augmente leurs chances de trouver un emploi. Le taux de chômage des jeunes népalais est très élevé, soit 46%. L'objectif est que les diplômés trouvent un travail. C'est pourquoi la rémunération des organismes de formation est liée au succès. Le système fonctionne: 71% des diplômés ont encore un emploi 3 ans après la fin de leur formation ou – comme Samjhana et Subash – ont créé leur propre entreprise avec succès. En 2014, eux aussi ont terminé leur formation sanitaire dans un centre de formation soutenu par le Employment Fund.

En outre, Markus et Christian ont accompagné leur consoeur et confrère sur leurs chantiers respectifs et ont aidé avec enthousiasme. « Sur le chantier presque tout est différent de nos habitudes. Les installateurs népalais doivent se contenter de nettement moins d’outils. Il n’empêche qu’à la fin tout fonctionne », raconte Christian.

La visite de l’école professionnelle népalaise ainsi que le travail sur le chantier ont permis aux deux installateurs suisses de comprendre comment leurs hôtes, grâce à Helvetas et finalement aussi grâce au soutien de Geberit, ont pu s’insérer dans la vie professionnelle.

La semaine est passée très vite. De retour au pays, les impressions se fixent lentement et Markus et Christian assimilent les diverses expériences. Une interview avec les deux sur les expériences et les impressions sera bientôt diffusée ici.