Afin de vous offrir un service optimal, ce site web utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations dans notre déclaration de protection de données .

OK

Helvetas Employment Fund

Unis en faveur d’une eau potable propre

Environ 450 000 jeunes Népalais arrivent chaque année sur le marché du travail. Presque 90 % d’entre eux n’ont que peu de qualifications ou pas du tout (Ministry of Finance, 2013). Le taux de chômage de 46 % est très élevé parmi les jeunes Népalais.

Avec le projet «Employment Fund» cofinancé par la DDC, Helvetas offre depuis 2007 des formations professionnelles pratiques aux pauvres et défavorisés du Népal, ce qui augmente leur chance de trouver un emploi.

La formation a lieu lors d’entraînements mobiles ou dans des centres de formation et comporte des cours pratiques de 1 à 3 mois et un entraînement «on the job». L’objectif est que les diplômés trouvent un travail. C’est pour cette raison que le paiement du prestataire de formation est lié au succès obtenu. Le système fonctionne: plus de deux tiers des personnes diplômées sont encore salariés, trois ans après la fin de la formation, ou ont réussi à ouvrir leur propre entreprise.

Formation

En l’espace de huit ans (2007-2014), ce sont près de 100 000 personnes défavorisées, pour moitié des femmes, qui ont reçu une formation dans plus de 80 métiers.

Emploi

Six mois après la formation, le taux d’emploi moyen se situait entre 68 et 90 % et trois ans après la formation, il était toujours de 71 %. Au total, 75 000 diplômés ont trouvé un emploi jusqu’en 2014. Plus de la moitié des diplômés ont fondé leur propre entreprise.

Revenu

Le revenu des diplômés a été multiplié par trois en moyenne grâce à la formation et au service de l’emploi. Padam Sunuwar aussi, l’un des deux installateurs népalais à qui les participants du Changement de perspectives 2016 ont rendu visite, a appris les bases de son métier au cours de deux formations de plusieurs semaines dans un centre de formation de ce genre. Il a fondé par la suite avec succès une petite entreprise d’installation sanitaire à Katmandou et emploie un salarié.

Informations complémentaires sur l’Employment Fund (en anglais)