HELVETAS EMPLOYMENT FUNDUNIS POUR UNE EAU POTABLE PROPRE

Environ 450 000 jeunes népalais entrent sur le marché du travail chaque année. Près de 90% d'entre eux ont peu ou pas de qualifications (Ministry of Finance, 2013). Le taux de chômage des jeunes Népalais est très élevé, soit 46 %.

Avec le projet «Employment Fund», cofinancé par la DDC, Helvetas soutient depuis 2007 des pauvres et des personnes défavorisées par des formations professionnelles pratiques. Cela augmente leurs chances de trouver un emploi.

L’instruction à lieu lors de formations mobiles ou dans des centres de formation et comprend 1-3 mois d’enseignement pratique et de formation sur le lieu de travail. L’objectif est que les diplômés trouvent un travail. Le système fonctionne: plus de deux tiers des diplômés ont encore un emploi 3 ans après la fin de leur formation ou ont créé leur propre entreprise.

Formation

En 8 ans (2007-2014) près de 100'000 personnes défavorisées, pour moitié des femmes, ont été formées pour plus de 80 métiers.

Emploi

6 mois après la formation, la moyenne du taux d’occupation d’un emploi se situait entre 68% et 90%, 3 ans après la formation elle était encore à 71%. Au total jusqu’en 2014 75’000 diplômés ont trouvé un emploi. Plus de la moitié des diplômés s’est mise à son compte.

Revenu

Grâce à la formation et au placement professionnel, le revenu des diplômés a été multiplié par trois en moyenne. C’est ainsi que Padam Sunuwar, l’un des deux installateurs népalais à qui les participants du changement de perspectives 2016 ont rendu visite, a acquis les bases de du métier lors de deux cours de plusieurs semaines dans un tel centre de formation. Il s’est ensuite lancé avec succès en tant qu’installateur indépendant en créant une petite entreprise à Katmandou qui occupe un collaborateur.

Informations complémentaires sur le Employment Fund (en anglais)

Informations complémentaires

VIDEO PROJET PILOTE CHANGEMENT DE PERSPECTIVES 2016